vendredi 30 mai 2008

Bonnes nouvelles ! Du moins j’espère…

Hier, à la fin de mon cinquième traitement de chimiothérapie, le docteur Chan, celui qui m’a opérée le 5 mai dernier, m’a décidément donné espoir. Il m’a informée qu’il avait envoyé des spécimens des différents organes qu’il m’avait enlevés lors de la chirurgie, pour une analyse à l’hôpital du Sacré-Cœur. Pour les oncologues, - vu le caractère atypique de mon cancer -, il est primordial de savoir d’où origine mon cancer. Il importe de connaître ce précieux détail afin de faire face au cheminement des métastases qui évolueront différemment selon leur source. Mon oncologue, la docteure Prady était certaine et ce, depuis le début de nos rencontres, que j’avais développé un cancer des ovaires. Elle croyait qu’il avait commencé du côté gauche vu que la grosseur de la tumeur s’apparentait à la moitié d’un ballon de football. On était au 25 janvier dernier, à l’époque. Quant au docteur Chan, il était convaincu que la source du mal s’était d’abord logée sur le col de l’utérus puisque les examens disaient que cette partie était cancéreuse. Voilà les résultats de ce grand débat du siècle ! La docteure Prady a presque gagné la course… sauf que les analyses de l’hôpital du Sacré-Cœur confirment que mon gentil cancer provient des ovaires… du côté droit. Et savez-vous quoi ? C’est même étonnant ! La tumeur mère était à peine plus grosse qu’un œuf. C’est bien pour dire…! Toutes les tumeurs que j’avais dans le ventre et dans mon cou n’étaient ou ne sont que des métastases ! Elles ont plus de force et d’appétit que la tumeur mère, malingre…Mais comme désormais nous savons que mon cancer est celui des ovaires, le traitement que j’aurai sera donc maintenant encore plus ciblé. La docteur Prady en me prescrivant un traitement au Taxol-Carbo Platine avait vu juste. Cela explique pourquoi de scan en scan, les résultats demeurent si étonnants. Le docteur Chan était plein sourire quand il m’a annoncé que les traitements pour le cancer des ovaires sont plus faciles à circonscrire maintenant, car les recherches ont permis de trouver des protocoles spécifiques, précis et surtout gagnants ! Vraiment très avancés. Il m’a dit de garder espoir… Ce qui n’était pas tout à fait le cas si mon cancer provenait de l’utérus…au stade où j’en étais évidemment. Je crois bien que ce nouveau pronostic me fait gagner une autre année de survie… Aussi, contrairement à ce que nous croyions, mes globules blancs ont repris de la force… Ce sont mes globules rouges (la chirurgie n’ayant pas aidé évidemment) qui ont chuté… Je me garoche donc dans la mélasse, les épinards et la viande rouge pour les deux prochaines semaines. Je dois remonter le taux sanguin de ces globules, promesse de Claire !

Je suis confiante… Très confiante.

Hier, c’était l’anniversaire de mon père…. Merci papa pour toutes ces bonnes nouvelles… !
Je vous embrasse tous et toutes…. Demain, je rentrerai dans le corps d’une femme de cristal et ce jusqu’à mercredi… Mais tout ce poison m’aidera à combattre… Merci poison !

Claire.

1 commentaire:

loulou l'intrépide a dit…

salut ma belle claire,

Lâche pas, on est derrière toi, surtout que j'ai fait de l'anémie dans le passé et j'ai dû m'occuper de mes globules rouges. L'extrait d'ortie m'a énormément aidé.

Je viens de passer une partie sombre de ma vie ou je n'ai pas bien filé. On appelle ça en médecine chinoise ''l'effondrement du qi'', le qi étant l'énergie de notre corps et de notre esprit. J'ai cru moi-même mourir tellement je suis tombée basse mais je remonte tranquillement la pente. Je ne fais rien de mes journée pour garder le peu d'énergie que j'ai car je n'ai aucune réserve.

Je finirai bien par m'en sortir. J'ai bien hâte. Les journées sont longues car je n'ai même pas l'énergie pour lire.

Prends bien soin de tes globules rouges, elles le méritent et n'attendent que cela.

À bientôt,

Louise