mardi 26 février 2008

La guerre se poursuit





Demain, c’est le 27 février… Sortez vos casques de guerrier… J’ai besoin de vous tous. On passe à l’attaque pour une deuxième fois. Faut bombarder. Faut faire mal. Faut meurtrir ce parasite qui se nourrit de mon énergie, de ma vie.
Cette deuxième bataille, nous la gagnerons…
Ce soir, avant de me coucher, je vais me préparer au combat, en relisant tous vos mots qui me font tant de bien et qui me fortifient. Si vous saviez combien ils me protègent de la peur qui essaie de s’approprier mon âme, surtout la nuit quand je ne dors pas… Oui, la peur… C’est angoissant… À vrai dire, c’est épeurant, la peur ! C’est comme une énorme vague qui me frappe et m’enveloppe pendant quelques secondes. Elle m’enserre, m étouffe quasi…puis soudain, elle repart. Je crains son retour… s’il fallait qu’elle ne reparte pas… C’est ça ma peur… la peur de ne pas passer au travers cette masse d’eau et d’y plonger sans fin… Cette vague énorme que je ne vois pas venir. Cette vague subite et si violente qui me réveille en sursaut. Heureusement… elle me réveille !
Demain matin, je vous emmène tous avec moi.
Vers 13 h 30, commencera le bombardement.
Préalablement, j’aurai subi une petite chirurgie locale en imagerie médicale car on m’installera un cathéter permanent sous-cutané, i.e. complètement inséré sous la peau à un endroit pratique et discret dans la région sous la clavicule. C’est un petit boitier…Je n’aurai que quelques points de suture. Rien d’énervant…On l’utilisera pour m’injecter des médicaments dans la veine cave supérieure, comme ceux de la chimiothérapie, les produits sanguins, l’hydratation et autres médications. Il servira aussi aux prélèvements sanguins. C’est nécessaire lorsqu’on a un traitement à long terme. Cela durera un petit deux heures. Peu de temps après, on me préparera pour le traitement de chimiothérapie en m’injectant des médicaments qui empêcheront la nausée et les vomissements et certains effets secondaires. C’est vraiment extra ! Je n’ai pas eu de nausées lors du premier traitement… J’étais contente ! L’expérience est moins traumatisante…
Après l’heure du dîner, commencera le traitement de trois heures de Taxol, suivi de celui d’une heure de Carboplatine. Durant tout ce temps, je sais que vous aurez des pensées positives pour moi. Vous êtes mes guerriers. Ensemble, on se battra contre cet ennemi mortel. Vous savez, je refuse que le cancer gagne sur moi, malgré toutes les statistiques désolantes et vraiment pessimistes que je lis et qui me désolent quelque peu. Avec vous tous autour de moi, j’ai tout ce qu’il me faut pour combattre… et faire fi de tout ça.
J’aime la vie, et vous ? Je l’ai et je la garde pour longtemps encore…
J’ai décidé qu’ensemble, tous ensemble, avec la force de votre énergie et de ma volonté, nous irons vers la victoire. Évidemment, le chemin ne sera pas toujours facile… On se relèvera, s’il advenait que nous tombions, hein ?. Ce ne sera qu’une petite chute sans importance…et non un effondrement. Je sais que la force qui nous habite est une arme indestructible.
Oui, je veux la Victoire… ! Ensemble, nous l’aurons… c’est évident. Je ne l’ai pas demandé ce foutu cancer…
À l’attaque, guerriers et guerrières de mon cœur ! Si vous saviez combien vous êtes essentiels dans mon combat… Des piliers, voilà ce que vous êtes !

Claire.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour très chère cousine Claire

Ce matin je pense à toi. J'espère que les traitements ont commencé pour toi.Ce sera difficile à passer mais ils auront sûrement un effet bénéfique pour ton organisme.

Il faut se concentrer sur le moment présent.Juste sur ce moment. Des sensations de bien-être seront sûrement présentes.Il faudra les accueillir avec bonheur, les savourer, les mâchouiller et les digérer pour que, quand les moments plus difficiles se présenteront (ces sensations) elles te donneront la force pour passer au travers des moments plus pénibles.(Je sais que tu sais tout ça mais dit par quelqu'un d'autre c'est différent. Ça peut aider)

Allez cousine chérie soit forte.

Reposes-toi bien.
Denise

Solange a dit…

Bonsoir Claire,

Avec ou sans cheveu, tu es belle. Belle au dehors, et belle en dedans. Je pense à toi beaucoup, souvent; ton courage est ton meilleur ami. Tiens-le bien serré, celui-là.
Demain après-midi, j'aurai des ondes positives en réserve pour toi.
Avec toute mon affection,
Solange

clodine a dit…

Je porte le casque Claire et regarde avec toi et avec vous droit devant ! X

Line Matteau a dit…

Beaucoup d'énergie positives et de support moral d'une Matteau à une autre Matteau. Juste pour dire que c'est fort les MATTEAU!

Line

Anonyme a dit…

Bonjour Claire,

Juste un petit mot pour te dire que je pense a toi tres tres fort aujourd'hui et tous les autres jours. Ne lâches pas, c'est toi qui m'a appris a être forte et fonceuse.

Alexandra Croteau

Pierre Séguin a dit…

Allo Claire,

Juste un petit mot pour te dire que je serai en pensées avec toi demain

Bon courrage, guerrière !!!

Essaie de dormir quand même, tu ne peux faire plus que tu ne le fais là et tu seras plus en forme demain ;-)

Pierre Séguin

Claudine a dit…

Douce Claire,
Après avoir combattu toute la journée, il est temps de te reposer. Je suis certaine que ces cellules indésirables ont eu une peur bleue.

Laisse travailler tes guerrières, c'est à eux maintenant de faire le travail.

Je t'embrasse,
Claudine

Anonyme a dit…

Bonjour Claire "la chef", t'as eu une grosse journée, repose-toi maintenant. Je t'embrasse tendrement!
France