mercredi 30 janvier 2008

Réponse à un appel

Voici un message que maman m'a envoyé suite à un appel en pleur de ma part un midi. Je l'avais appelée parce que j'avais besoin de parler à quelqu'un et qu'elle est toujours là pour m'écouter. Elle m'a demandé de le mettre sur le blog. Alors voici:

Ma belle Catherine d'amour,

ce midi au téléphone, tu pleurais... Je sais que ta peine est juste et grande d'autant plus qu'elle se greffe aussi à la boule de chagrin qui t'habite depuis presqu'une semaine. Tu as appris la nouvelle en même temps que moi. Tu as avalé à la même seconde que moi, ce mot terrible qu'on ne veut pas toujours prononcé. Je veux te dire encore merci d'être venue avec moi lors de cette visite médicale. Je me sentais un peu nerveuse, tu sais. J'avais des petites angoisses existentielles qui me viraient le coeur à l'envers...
Je veux que tu saches que j'ai décidé de me battre parce que même si cette maladie vient de m'enrôler chez les "malades", je suis toujours vivante. Je le serai aussi jusqu'à ma mort. Je veux pas mourir dans l'âme avant... Je suis bien trop vivante pour ça ! Puis, tu sais, j'ai hâte de commencer le plan de match de ma guérison. J'ai hâte d'avoir ma chimiothérapie parce que je sais que ce médicament sera le bazooka que j'ai besoin pour réduire en poudre l'ennemi qui se loge en moi. C'est pas grave le déplaisir des effets secondaires... Je m'arrangerai avec ça... Je ne suis pas une poule mouillée...
Mon ventre a servi à donner la Vie à quatre filles extraordinaires, toi ma belle Catherine, tes soeurs Marie-Claire, Élise et Emmanuelle. Il n'est pas question qu'il serve à m'enlever la Vie...
Quand je pense que la tumeur est grosse comme la moitié d'un ballon de football... Je ne pensais pas être aussi sportive...
Je t'embrasse ma belle. Ma guérison commencera sous peu... J'ai tellement hâte. Puis tu vas voir, je te le promets, je me bats parce que je suis vivante. Puis, toi et moi, on a encore beaucoup trop de choses à se dire... J'en encore beaucoup à apprendre de la Vie, de ma vie et de ta vie.... Je t'aime ma belle Catherine.
Sèche tes yeux !

Maman.

1 commentaire:

Necia a dit…

Wow. J'en ai des frissons.