jeudi 29 avril 2010

Un doute... confirmé...

Ce matin, je recevais les résultats de mon dernier scanneur passé le 16 avril dernier : il y a récidive ! Horreur ! Mais je m’en doutais un peu puisque depuis janvier, il y avait augmentation de mon marqueur sérique… Je l’avoue ! Donc, je ne suis pas tombée en bas de ma chaise. Mais j’ai ravalé un peu…

Il demeure que j’aurai eu un beau deux ans de survie et une qualité de vie incroyable. Mais là, la maladie reprend de la force et me demande de la confronter une autre fois. J’accepte de me battre… Il n’est pas question que je démissionne en acceptant de ne pas me battre et de crever dans quelques mois à peine.

Le combat est donc reparti. C’est le cancer ovarien ou moi.
Évidemment, ce sera moi…
C’est moi qui remporterai vaillamment la prochaine manche, encore une fois ! J’ai décidé ! Je ne me laisserai pas faire.
Je veux un autre deux ans… rien de moins.
Donc, un an de combat suivi d’une année de bon temps à profiter de la vie…
Ce regard sur l’avenir me plaît et me convient. Je poursuivrai donc ainsi ma vie.

Voici donc la stratégie mise en place :

1. Au cours du mois de mai, j’irai à l’hôpital Maisonnneuve-Rosemont pour une recherche de néoplasie. On me fera passer un examen en imagerie médicale nucléaire, une TEP (Tomographie par émission de positons). On m’injectera du sucre radioactif qui permettra de mesurer en trois dimensions l'activité métabolique des métastases qui s‘amusent à proliférer, sur mon foie, mon estomac, mes intestins. Cela servira grandement à détecter la densité de l’énergie que manifestent mes amies les métastases et nous donnera une bonne idée de l’ampleur et de la dureté de la lutte à mener par la suite.

2. Sans doute en juin, j’aurai une autre chirurgie abdominale au cours de laquelle, le docteur Chan verra à gratter, et gratter pour m’enlever le plus de métastases possible sur les trois organes atteints.

3. Au plus tard à l’automne, je recevrai d’autres traitements de chimiothérapie… Ce que je suis chanceuse! Va falloir que je retrouve où j’ai bien pu cacher ma perruque… Grr !


Voilà donc les grandes nouvelles du jour qui en fait se révèlent heureuses puisque je sais qu’avec ces traitements, on m’offre encore du temps sur cette planète. Du temps, que je désire parce que je trouve que la vie est belle et qu’elle mérite d’être vécue le plus longtemps possible. C’est un beau cadeau d’anniversaire que je m’offrirai…

Prenez soin de vous et surtout, regardez la vie dans ce qu’elle est et non dans ce que vous en avez fait, et profitez de sa beauté…

Je vous aime…

Claire.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Claire,

J'ai vu ton titre sur mon rss, j'ai pris quelques secondes à l'ouvrir...

Alors imagine quand TOI tu attendais tes résultats...Je ne crois pas qu'on peut imaginer ce que tu ressentais.

Claire, j'ai régulièrement une pensée vers toi. Je veux que tu saches que je vais accentuer mes pensées pour toi.

Je crois que si ta famille, tes amis et ceux qui suivent ton blogue nous mettons tous ça en commun, bien tu vas encore une fois y arriver en haut de la cote...Tu es une gagnante qu'est-tu veux, tu ne peux pas changer ça :)yeape..

Ta dernière phrase..(Prenez soin de vous et surtout, regardez la vie dans ce qu’elle est et non dans ce que vous en avez fait, et profitez de sa beauté ) ...... Je vais la mettre, (vivre) en relief réel le plus possible, compte sur moi..

Je te sers bien fort contre moi Claire. Un gros câlin bien tendre, extra doux...

David Bérubé

Anonyme a dit…

Qu'est-ce que je peux te dire, ma petite Claire ? Benoît me demande de t'écrire aussi combien il est ému par ce qui t'arrive encore... Quant à moi, je suis très très triste. C'est sûr, je sais que tu vas mettre toutes les chances de ton côté, t'as fait tes preuves ! Mais je pense à toutes ces étapes douloureuses par lesquelles il te faudra passer. J'imagine que tu vas y aller un jour à la fois, une chose à la fois. Et que tu vas y arriver. Tu le veux tellement ! Et puis, tu le sais, n'est-ce pas, que plein de gens sont avec toi. On va se serrer les coudes, compte sur nous ! Tu ne pourras jamais te sentir toute seule, on te le promets. Je t'embrasse de tout mon coeur. Je ne veux pas te voler du temps avec le téléphone, mais toi tu peux m'appeler quand tu veux, au moment où tu en auras besoin.

Hélène

Anonyme a dit…

Merci David, merci Hélène et Benoit... Merci de me soutenir...C'est super important... Grosso modo, je vais me battre, mais c'est pas jojo... Mais je vais gagner... Il faut que je gagne. Oui, Faut que je gagne...
Claire.

Anonyme a dit…

Bonjour Claire,

Je viens de découvrir ton blogue. Je comprends qu'il ne doit pas toujours être facile pour toi de l'alimenter, mais je sais que l'écriture peut être tellement libératrice quelques fois.

Certes, j'espérais de meilleures nouvelles pour toi, mais comme tu dis, tu vas te battre et tout faire pour éloigner ces fichues métastases de ton corps. Ton courage et ta ténacité sont une belle leçon de vie.... Je l'ai déjà écrit et je le répète: tu as toute mon admiration!!!

Je constate avec joie que tu es très bien entourée par ta famille et tes proches. Je ne t'ai côtoyée que quelques fois dans les salons du livre, mais déjà j'ai remarquée la belle femme très humaine et super sympathique. J'ai très hâte de te revoir au prochain salon à l'automne.

Je vais continuer à venir te lire ici et à y laisser ma petite trace pour t'encourager. Je suis de tout coeur avec toi et je te souhaite de merveilleux mois, voire des années, à venir. Je me sens quand même impuissante face à ton combat, mais j'aimerais faire quelque chose pour aider si c'était possible. Une activité? Un don? Ne te gêne pas si tu penses à quoi que ce soit.

Bonne journée!!


Chantale Mercier
XOXO

Anonyme a dit…

Le combat recommence ? Bon. On ne pourra pas le faire à ta place, mais nous serons là, tout près. Tu as tout mon amour,ça tu le sais, ma soeur.

C'est sûr que pour l'instant, l'émotion prend le dessus, j'ai juste envie de brailler, frapper et de gueuler.

Mais, une fois ressaisie, je serai toujours prête à te venir en aide. Comme la dernière fois, s'il le faut ou d'une quelconque façon que tu jugeras pertinente.

Ton combat recommence, mais comme tu l'as déjà dit, nous sommes tes soldats, ton armée prête à te protéger avec ton seule munition, notre amour envers toi.

Je t'aime tellement,

Pauline

Claude a dit…

Bonjour Claire,

Un doute confirmé, une guerre à recomeçar!

Suite à notre succès au premier combat, j'ai décidé de vendre mon uniforme de guerrier, casque, bottes, fusils - tout!

Là, je me vois dans l'obligation d'aller racheter. Les prix ont augementé mais, depuis le dernier combat, on me dit que les fusils sont encore meilleurs.

Donc, je chausse mes bottes, je prends un grand respire et à quatre mains, on repart au combat.

On fonce! On défonce.

Attends, j'ai oublié de mettre mes lunettes!

J't'embrasse. Lâche. Pas.

Claude

Anonyme a dit…

Merci Pauline, Merci Chantale, Merci Claude. Merci de vos bons mots qui m'encouragent tellement. Je ne me sens pas seule... C'est toute une force que vous me donnez. Merci...encore merci!
Claire.

Anonyme a dit…

Bonjour,

avez-vous vu ou lu un reportage au sujet des recherches du Dr. Evangelos Michelakis de l'Université de l'Alberta sur le DCA (Dichloroacetic acid)? Ce que j'ai lu c'est que ce n'est pas dispendieux, qu'en petite quantité ce n'est pas ou tres peu toxique, et que ca pourrait "peut-etre" aider à freiner ou combatre certains cancers, bien qu'il n'y aie pas eu d'essaie clinique de grande envergure pour trancher d'un coté(utile) ou de l'autre (pas utile).

Bon courage et meilleurs voeux,

Richard

Marie-Andrée Lacroix a dit…

Bonjour Claire,

Je vous ai écouté ce matin au 98.5 avec Paul Arcand. Je me suis donc abonné à votre blogue. Je vous envoie beaucoup de lumière et d'amour pour passer au travers de vos épreuves.

Marie-Andrée Lacroix
www.pensersante.ca

Anonyme a dit…

Le corps exprime par des MAUX les émotions que nous n'arrivons pas à exprimez par des MOTS.