mercredi 24 décembre 2008

Joyeux Noel !


Mercredi, 24 décembre 2008

Il y a quelques heures, j’ai pris plaisir à relire tous les commentaires que vous avez inscrits sur ce blogue au fil des semaines et des mois … C’est incroyable… ! De beaux messages d’amour. J’en suis encore tout bouleversée. Que d’espoir vous m’avez donné. Que de tendresse. Que de solidarité. Que d’amitié ! Je suis profondément comblée… Je constate avec émerveillement combien je suis choyée.

Si vous saviez le bien que je ressens à vous écrire sur ce blogue. Je demeure vivante. J’y libère mes pensées, toutes ces petites secousses faites de joie et d’angoisse. J’y traduis les hauts et les bas de mon petit parcours d’humain qui apprivoise la maladie par à-coup. Je me permets même une certaine introspection, malhabile par moment, mais qui me permet de tenter de comprendre un peu mieux ma destinée. Du moins, j’essaie…

Ce blogue est un énorme cadeau… Merci, ma belle Catherine, ma fille si formidable. Merci d’avoir eu cet éclair de génie de me créer cet espace virtuel dans lequel j’y fais d’admirables rencontres au travers de tous ces mots que chacun de vous prenez le temps de joindre si gentiment.

Merci.

Merci encore.

Merci à chacun de vous. Pour votre générosité. Votre affection. Votre soutien. Je le redis, je suis une femme comblée. La force que vous me prodiguez avec tant d’amitié me nourrit l’âme. Elle fait de moi une combattante malgré certains moments bien normaux de découragement, mon trajet n’empruntant pas toujours une ligne nécessairement droite, bien évidemment. Je suis débordante de reconnaissance… Oui, je suis une femme choyée. Quel privilège de vous avoir autour de moi. Merci… Si je suis toujours bien vivante en cette veille de Noël, vous y êtes pour beaucoup.


J’attends…
Dans quelques heures, ce sera Noël. Je suis fébrile…

Je vous souhaite un Joyeux Noël. Un beau Noël. Un bon Noël, plein de ravissement. D’émerveillement. Avec un brin de folie et d’éclats de rire.
Prenez le temps de chanter au moins un peu…

Je vous aime.
Merci d’être là.
Merci de m’encourager, de m’épauler, de me soutenir…
Joyeux Noël ! Que Dieu vous protège…

Claire.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour chère Claire, je viens de lire tes deux derniers courriels. J'espère que ta grippette est finie. Tu n'avais sûrement pas de besoin de cela. Quant à ton maudit cancer, continue à te battre de toutes tes forces et de toute ton énergie, comme tu as su le faire si bien!. Je crois toujours que tu vas t'en sortir!
JOYEUX NOEL ET BONNE ANNÉE à toi et les tiens. Je vous embrasse tous très fort! Tante Denise

David a dit…

Je ne sais pas le nombre de fois que je suis venu sur votre blogue et regarder vos yeux. Je me croise les bras devant l'écran et je regarde.

Je suis si gauche pour trouver les bons mots quand une personne est atteinte du cancer.

Je me ferme, mais sache Claire, que pas une journée que je ne pense pas à vous depuis qu'Hélène Matteau nous a fait découvert votre blogue.

David Bérubé.
Brésil

Anonyme a dit…

Quel bonheur de vous lire vous me faites oublier mon Noel si triste vous donner le goût de ne pas baisser les bras.Une grand-maman qui vous aime comme sa fille.

Claudine a dit…

Ma belle Claire, ma chère Claire,
Tu occupes beaucoup mes pensées. Je t'envoie des ondes positives tous les jours. En cette période, je me sens plus nostalgique. J'arrête ma course effrénée et je prends plaisir à penser à toutes les personnes que j'aime et qui sont mes idoles par leur courage et justement, tu fais parti de celle-là. Merci de me faire partager tes états d'âme. Elle me font du bien. Même si tu dis que ce blogue t'apporte beaucoup, je peux t'assurer que je me sens privilégiée de pouvoir être avec toi par cette invention. Merci de me faire partager tes peines et tes joies. Tu m'aides à remettre les choses dans le bon sens et à apprécier les belles choses de la vie.
Je souhaite à toi en particulier et à toute ta famille un temps des fêtes de paix, d'amour et de tendresse.

Je t'embrasse fort
Claudine

Louizzzzz a dit…

Bonsoir Claire!

Ça fait longtemps que j'ai envie de vous écrire, mais je n'osais pas parce que... je ne vous connais que par personne interposée: votre soeur Hélène, avec qui j'ai déjà eu le bonheur de travailler. Par son blogue «À mots couverts et découverts», j'ai appris l'existence du vôtre. Depuis, je vous ai lue d'un bout à l'autre, ce qui m'a donné l'impression de vous connaître, tellement vos récits sont intimement touchants.
Je ne pensais jamais qu'Internet m'apporterait d'aussi belles découvertes. Votre blogue est l'un de ceux où j'aime m'attarder pour prendre de vos nouvelles. C'est un merveilleux cadeau que votre fille Catherine nous fait là! Je ne vous connaissais pas comme auteure, et voilà que je vous découvre dans ces tranches de vie généreusement partagées. Merci!
Aujourd'hui, quelques jours après Noël, je veux vous souhaiter une nouvelle année fabuleusement heureuse, malgré les aléas de votre si courageux combat. Quand je pense à vous, Claire, je ressens toute l'ardeur que vous mettez à savourer l'instant présent... Vous m'inspirez, vraiment!
Que 2009 vous comble de tout ce qui vous enchante. Je suis certaine que vos proches y veilleront...
Louizzzz ;-)