jeudi 25 septembre 2008

Il fait tellement beau….

« Il n’y a qu’un temps pour être heureux : celui où, sans être désespéré,
on sait accueillir le bonheur de vivre. »
Flaubert


J’aime bien cette citation. Elle résume bien ma pensée…
Le 24 janvier dernier, quand on m’a confirmé que j’avais le cancer, j’ai compris que si je n’acceptais pas les traitements de chimio, il ne me resterait même pas une année à vivre. D’emblée, j’ai accepté de suivre la chimiothérapie. Pendant six mois, avec vous, je me suis battue, comme on dit… Dieu sait que mon corps a bien réagit. Merveilleusement bien d’ailleurs… Malheureusement pour beaucoup moins de temps qu’on était en mesure de s’attendre…

Ces temps-ci, je constate bien qu’il se passe des choses dans mon corps… Je deviens rapidement fatiguée… J’ai énormément besoin de sommeil…

Oui… Le cancer demeure bien vivant. Il se prépare à l’attaque… Je me rends compte qu’il est puissant. Fort. Entêté. Il veut toute la place… J’ai bien peur qu’il gagne…

Le cancer des ovaires quand il se métastase se promène dans le corps en empruntant la circulation sanguine. C’est ainsi qu’il s’amuse à coloniser d'autres organes comme le cerveau, les os, les poumons ou les viscères. Une vraie guérilla ! C’est ce qui se passe dans le moment… J’ai beau vouloir me battre, avouez que c’est difficile parfois de croire aux miracles ! Je ne démissionne pas. Je vais suivre toutes les chimiothérapies qu’on sera en mesure de m’offrir… mais il viendra bien un moment, où l’acharnement aura ses limites…

Quelle bataille ! Différente…
On dirait que cette fois-ci le cœur n’y est pas… le combat m’épuise…
On dirait que cette fois-ci, j’accepte tout bonnement, tout naturellement, de ne plus faire de projets à long terme…
On dirait que cette fois-ci, ma routine a de plus en plus d’importance, et devient de plus en plus sécurisante face à l’inconnu…
On dirait que ces temps-ci, le compte à rebours ne me fait même pas peur…. C’est un drôle de jeu, sans doute, mais il permet de terminer certaines étapes qui aident à apprécier encore plus et davantage la Vie.
En fait, je ne m’oblige maintenant qu’ à bien vivre ce qu’il me reste à vivre. Sereinement… Très sereinement…
C’est l’essentiel…

Pendant les prochains jours, je verrai à préparer le jardin pour l’hiver…pour que tous mes plants vivaces demeurent magnifiques au printemps prochain… J’aime tellement jouer dans la terre… J’adore les fleurs….

Profitez de ces belles journées ensoleillées.
Claire.

P.S. C’est officiel ! Mon troisième roman pour adolescents sortira au Salon du Livre de Montréal. Il se nomme Un vilain guêpier. Je suis tellement contente….

3 commentaires:

Solange a dit…

Bonsoir Claire,

Toutes mes félicitations pour ton nouveau roman.

Je viens tout juste de lire ce que tu nous as si calmement confié. Tu es quelqu'un de bien. Je t'admire beaucoup, et quelle que soit la longueur de temps qu'il te reste, je te souhaite du bonheur, beaucoup d'amour surtout. Tu le mérites...

Je t'aime beaucoup Claire, les mots me manquent...

Solange

Cath a dit…

Je trouve cela parfois difficile de lire les messages en les mettant sur le blog... C'est triste de savoir que ta mère va mourir plus tôt que tu le voudrais. C'est difficile à accepter. De la voir si forte tout le temps, je comprends qu'elle veule se battre, mais je vois aussi pourquoi, des fois, elle n'a plus le coeur à le faire. Tu es quelqu'un d'extraordinaire et ta façon de voir la vie a changé la mienne bien des fois. Je veux juste que tu saches que je t'aime beaucoup, que je pense constamment à toi et que tu me manqueras énormément...

Tu es une personne très importante dans ma vie.

Je t'aime !

Catherine

Anonyme a dit…

Bonjour Claire,
Je suis toujours là, près de toi en pensée, en prières, avec amour.
Je te félicite pour ton nouveau roman.
Claudette