mercredi 6 février 2008

Jour 1... suite

Mercredi 6 février… la suite en soirée.

Quelle journée ! J’ en ai eu pour mon argent et le monstre pour une bonne frousse ! Au moins 10 000 missiles, et tous les canons d’artillerie lui ont sauté dessus avec du méchant Taxol, une perfusion intraveineuse de trois heures. Puis, juste pour lui faire encore plus mal, une autre perfusion intraveineuse d’une heure du nul autre que Carboplatine. YES !

Tout s’est bien déroulé, tant toute la période préparatoire à la chimio au cours de laquelle on te shoote de l’Anzemet pour les nausées et du Décadron, du Benadryl, pour les allergies et du Pepcid pour les reflux gastriques. Méchantes potions magiques !

Je n’ai eu aucune réaction ou allergie durant les perfusions…On prenait ma température et ma tension artérielle régulièrement et tout est sous contrôle ! Je suis contente, puisque ça n’entraîne pas des complications non souhaitables. Ce soir pour 48 heures, encore du Décadron pour les nausées qui pourraient survenir. Je suis armée jusqu’aux dents ! Pauvre dragon qui habite mon ventre… Il doit souffrir … Ben bon !

Pierre et moi sommes entrés à l’hôpital vers 7 h 40 et en sommes ressortis vers 16 h 00. Mais je n’étais pas trop fatiguée… On m’a tout de même laissée sous-entendre, que vu que je suis en bonne santé, le premier traitement devait bien se passer. Mais au fur et à mesure des prochains traitements, comme les bonnes cellules auront malheureusement été bombardées par la chimio, ma fatigue va s’amplifier. C’est un peu normal…

L’équipe d’oncologie est vraiment formidable. On est bien traité et surtout respecté… C’est tellement important…puis on rit autour de nous, avec nous…Normand Jolicoeur, un journaliste du Journal de Montréal et ami de Manon et de mon jumeau André, m’avait bien décrit l’ambiance…Il connaît ça puisqu’il a eu le cancer, le cancer et encore le cancer… Il ne s’est pas trompé, l’ambiance est vraiment sympathique entre la gang de cancéreux et le personnel. Une belle gang, solidaire surtout !

Mon prochain traitement aura lieu le 27 février. J’ai hâte. J’ai tellement hâte que le poison fasse effet sur la Bête…

En arrivant à la maison, je suis allée chez la coiffeuse. « Coupe-moi ça à un pouce de la tête », lui ais-je dit… On a tressé mes longs cheveux et cut, cut, cut ! J’enverrai mes tresses à la Société canadienne du cancer qui les vendra à des perruquiers et gardera le fruit de sa vente. Des cheveux naturels gris, il n’y en a pas beaucoup…Ce soir au souper, j’ai mis ma perruque… Je ne suis pas encore à l’aise…Dans quelques jours, ce sera une habitude… Mais, j’ai pleuré quand j’ai vu ma nouvelle tête. C’est la première fois que je voyais le cancer…C’est incroyable ce que des cheveux peuvent faire partie de notre identité. Cela me dérange… Mais ça aussi dans quelques temps, je m’y serai fait… Je ne m’ennuie vraiment pas ces temps-ci…je passe mon temps à changer mes habitudes !

Dites-vous bien, que lorsque je fermais les yeux, je pensais à chacun de vous… Très fort… Je vous savais trous près de moi. Je me sentais tellement forte. Immense. Goliath, quoi ! Le monstre en moi ne pourra tenir longtemps. Avec vous derrière moi, je sais que je vais gagner.
Je vous embrasse tous avec tendresse…

Claire.

7 commentaires:

Claude a dit…

le 7 février, 2008

Mmmmmmmm.

Quelle belle lecture. Que de beaux mots. Quel soulagement.

Merci, Claire.

Cap en avant ! Toujours !

Claude

Lorraine Matteau a dit…

Le Petit , le chanteur, le frère de l'humoriste, disait lors d'une entrevue: Je savais que la chimio était comme un train qui passait sur mon corps. Mais CHRISS, personne m'avait dit qu'il reculait tout de suite après....
Il est guéri aujourd'hui...
C'est des Câlisses de moments à passer, on ne peux qu'être avec toi et imaginer ce que tu peux ressentir. Je sais que tu y arriveras, car on est avec toi , nos parents , en font parti , ils sont là, je te le JURE.

Je t'aime,

Ta p'tite soeur, ben collée de ces temps à popa pis à moman, ils te veulent en santé au plus vite. Ils sont vraiment près de toi.


JE PENSE À TOI. GROS CÂLINS

France L'Allier a dit…

Claire, quelle belle leçon de courage, je t'admire tellement. Je suis accrochée à ton blog, comme une toximane! Tiens bon, nous on lâchera pas.
Tiens bon!
On t'embrasse fort!
Gen, Joli et France

Michèle Matteau a dit…

Allo ma belle, (perruque ou pas)

Bravo pour cette première bataille en face à face. Des batailles plus discrètes, mais non moins concrètes, se feront au cours des prochains jours... dans l'ombre de tes cellules. Mais, même si tu te sens énergique et pleine d'allant, ne te dépense pas trop: fais-toi des réserves... dans le compte en banque de vie.

J'admire ton courage. Garde ton sens de l'humour... même grinçant. Monte au balcon, comme dirait Fernand. Je pense à toi et aux tiens, à ce que vous vivez tous ensemble, compagnie C (C pour Claire) du régiment de Marieville.

Moi

Anonyme a dit…

Salut la belle Claire,
Je suis certaine que tu es magnifique avec ta perruque! Je suis en pleine production, donc, dans le jus mais je pense à toi très souvent Claire et je me fais une joie de te lire... c'est super chouette de te suivre dans ta bataille avec le monstre..
J'aime bien la photo de la famille ! Yeah! Une équipe du tonnerre ! La pensée positive est à l'ordre du jour et des journées de combat! Tu sais, je suis guerrière comme toi... et mes ondes sont guerrières auss! Je t'embrasse très très fort Claire!
Sanders

Karin a dit…

Claire...Oui tu est très belle et tr`res fort!!!
Nous ( Caio,Bruno et moi)vous (Claire et Pierre)envoyions beaucoup de force et beaucoup de tendresse....
SAUDADE....des nous les brésiliens...

Filetta a dit…

Il n'y a pas une journée sans une pensée pour toi.... Je suis à tes côtés, armée jusqu'aux dents pour combattre avec toi. Je t'embrasse très très fort. Mille tendresses.

Claudette