lundi 28 janvier 2008

L'annonce est faite

Claire avait depuis le début décembre des bosses qui lui poussaient dans le cou. Elle est allée voir son médecin et après plusieurs tests et la visite chez un spécialiste, un oto-rhino-laryngologiste, elle s'est fait confirmer ce qu'elle craignait: elle a un cancer. Donc depuis le 24 janvier dernier, elle sait qu'elle a un cancer.

Voici le message qu'elle a envoyé à sa famille et ses amis pour les mettre au courant :

Bonjour vous tous que j’aime mes frères, mes sœurs, mes amis.

Ce matin, j’ai appris une mauvaise nouvelle : j’ai le cancer !

Le 7 décembre dernier, j’ai rencontré mon médecin. Je venais de découvrir une petite bosse dans mon cou, devenue pas mal plus grosse au fil des jours… Depuis, elle a formée une jumelle quasi identique qui la côtoie dans mon cou… et une troisième qui se développe… Ce sont des métastases…

Demain, je rentre à l’hôpital Charles Lemoyne pour une biopsie ouverte (on coupe un morceau duquel on apprendra de quels organes proviennent les cellules cancéreuses…), des échographies, des scanners et des radiographies. Le médecin aurait bien voulu que je passe aussi trois autres jours la semaine prochaine pour toutes sortes de tests dont j’ai oublié les noms. Mais j’ai insisté pour que tout soit reporté dans la semaine du 11 février… Je n’ai plus rien à perdre maintenant. Il n’était pas question que je reporte mon voyage à Salvador de Bahia, au Brésil.

Tel que prévu, je partirai lundi prochain, le 28, rejoindre mon Pierre déjà en tournage à Rio de Janeiro et San Paolo. De là, nous irons à Bahia, en plein carnaval. Je tiens mordicus à ces vacances… Ensemble, nous prendrons les décisions qui s’imposent… tenant compte du type de cancer et de sa force. Puis on pleurera un bon coup ensemble… puis on s’épaulera pour affronter ce nouveau chapitre de nos vies qui s’intitule CANCER. Je ne suis pas la première, ni la dernière à faire face à une telle expérience. Mais je tiens à la vivre à ma manière, avec mes forces et mes faiblesses…

Je sais par des examens et des radiologies pris en décembre que je ne fais pas de leucémie, et que je n’ai pas de cancer des poumons, des seins ou de l’utérus. C’est déjà ça. Selon mon médecin, il serait plus probable que j’aie un cancer du système lymphatique ou encore du haut de l’abdomen, comme de l’œsophage ou de l’estomac…

Quand j’aurai la réponse finale, à savoir quel type de cancer je développe, et mes chances de survie (5 mois ou 5 ans ???), je vous le ferai savoir par courriel. Oui, par courriel… Je n’ai pas envie d’en parler régulièrement au téléphone…. Je sais que vous comprendrez. C’est difficile d’avaler une nouvelle de ce genre, tout spécialement quand on ne se sent pas malade, qu’on a le teint rose, les yeux brillants et une forme superbe ! C’est épeurant même… J’ai l’impression qu’il va falloir que je me place en avant plan dans ma propre vie désormais… J’ai un combat à mener… et franchement, bien franchement, je me souhaite ardemment de pouvoir gagner cette lutte contre un ennemi que je ne vois même pas… Nos projets de retraite à Pierre et moi ne seront pas exactement ce que nous avions rêvés… ce qui importe dans le moment, c’est d’être ensemble. Lui, moi et nos précieux enfants…

Je vous donnerai des nouvelles quand j’en aurai, si vous le souhaitez.

Je vous embrasse tous bien fort. Pis des fois, quand vous saurez trop à quoi penser, ayez des pensées positives pour moi.
Claire.

43 commentaires:

danielle michaud a dit…

Claire ,avec l'amour qui est autour de toi,tu ne seras jamais seule.La bataille se gagne mieux en gang GROSSES BISES

Sylvie Roberge a dit…

Chère Claire,

J'ai reçu ton message comme un coup de poing au coeur. Je veux t'écrire plus longuement quand le choc sera absorbé, mais pour l'instant je tiens à te dire que tu ne seras pas seule à te battre pour surmonter ce foutu CANCER. Tout ceux qui t'aiment t'épauleront et je serai de ceux-là. N'hésite surtout pas si tu as besoin d'en parler. C'est la vraie façon de combattre!

Amasse toute l'énergie positive dont tu auras besoin et profite de ce voyage avec Pierre pour faire le plein d'amour et de pensées positives.
Je penserai très fort à toi.
Je pars une semaine en février. Je serai en Allemagne avec Michel.
Je t'écris à mon retour.

Affectueusement,

Sylvie

Elisabeth Touchette a dit…

Ma chère Claire,

Je viens de lire ton courriel en compagnie de mon Pierre.

Nous sommes avec toi de tout cœur. Nous allons penser à toi très fort demain pendant que tu passes tes tests.

Nous t’aimons BEAUCOUP!



Elisabeth et Pierre xxoo

Sylvie Dubuc a dit…

Claire,
Nous pensons à toi. Nous sommes bouleversés d'apprendre cette nouvelle. Nous t'aimons et allons penser à toi à tous les jours- nous t'enverrons des ondes positives quotidiennement. Laisse-nous savoir comment nous pouvons aider. N'hésite pas à demander.

Grosse caresse xxx
Sylvie et Michel

Guy Archambault a dit…

Chère Claire,

Nous sommes tous sous le choc (Michèle, Violaine, qui est ici ce soir, et moi). Que dire ? Les mots manquent. Bon courage. Je crois que tu as la meilleure attitude possible. La foi en la vie est tout ce qui nous reste. Tu es en bonne forme, tu devrais pouvoir combattre avec efficacité. Je t'embrasse très fort

Claudette Giard a dit…

Toutes mes prières sont pour toi, pour ton combat. Donne-moi des nouvelles et lorsqu’il te plaira, je te propose une petite jasette autour d’un bon café.

Un million de tendresse

Claudette

Normand Lamothe a dit…

Salut Claire,

Je viens de te lire...

Que dire ? Du courage. Aujourd'hui. Surtout après le 11 février. Et de la persévérance... Je suis peiné et pour sûr que tu restes dans mes pensées durant tous les jours de ces prochaines semaines. Donne-nous vite des nouvelles.

J'ai hâte de te revoir avec tes yeux brillants, ton teint rose et ta forme superbe retrouvée.

@+
Normand

Claudine Le Tallec a dit…

Chère, chère, très chère Claire

Que te dire après le choc de cette lecture....

Premièrement, je voudrais te remercier de me transmettre ces nouvelles. Je me sens vraiment privilégiée de compter parmi tes amies. Merci.
Deuxièmement, je quitte aussi pour 1 semaine de vacances le 27. Soit assurée que toute la chaleur que le soleil me donnera te sera envoyée par mes pensées pour te réchauffer le coeur et l'âme. Je suis avec toi de tout mon coeur et si tu as besoin de quoi que ce soit, même d'une épaule pour te reposer ou pleurer, tu me le fais savoir sans hésiter de jour comme de nuit.

Je te souhaite un gros MERDE et toutes mes pensées t'accompagnent ainsi que ta famille.

Je t'embrasse
Claudine xxx

Michèle Matteau a dit…

Rebonsoir ma Claire,

je me suis ressaisie. J'ai relu ton courriel et l'ai lu à Guy et Violaine qui rentraient d'aller promener les chiens. J'ai compris que tu partais demain pour l'hôpital, alors j'ai voulu que tu aies le temps de me lire. Je suis donc revenue à mon ordi.

Tu as, je crois, de par la description et la situation des bosses, de bonnes chances (je mesure mes mots) pour qu'il s'agisse d'un Hodgkins. Je parle de chance car ce cancer a des taux très hauts de guérison. Et je sais que tu auras la force de vaincre cet arrogant personnage.

Tu as raison, Claire. Oui, il faut que tu te mettes en tête de liste de ta propre vie. Oui, il faut que tu penses à TOI. Que toutes tes énergies soient canalisées vers ta GUÉRISON.

RIEN D'AUTRE jusqu'à la victoire.

Oui, je t'enverrai toutes les ondes positives que j'aurai. Je commence à remonter la côte : j'aurai donc maintenant de l'énergie pour toi AUSSI. Mets papa, maman, grand-maman Aurore, même oncle Armand, ton parrain, etc. là-dessus. Ils ont le temps maintenant ; ils t'AIMENT tant! Quant à moi, JE TE PROMETS DE PENSER À TOI TOUS LES JOURS... PENDANT MA MÉDITATION.

Tiens-moi au courant à toutes les étapes.
Et bon voyage au Brésil.
Michèle

France L'Allier a dit…

Ma chérie,
J'ose t'appeler ma chérie parce que je t'aime beaucoup Claire et puis selon moi tout ce je peux t'offrir c'est de l'amour beaucoup d'amour pour te donner la force de vivre ces moments que l'on se serait bien passés parce que même si t'es l'élue de cette maudite maladie, on prend toutes et tous une partie de ce mal. Je suis triste et je ne peux retenir mes sanglots.
Je t'embrasse et te serre fort dans mes bras aussi longtemps que tu le veux.
La dernière chose que je voudrais c'est que tu te sentes ou encore que tu sois seule, ce que je doute, mais quand même, saches que tu peux compter sur moi si le coeur t'en dit.
J'espère que ton voyage au Brésil t'apportera un baume sur ta souffrance et j'espère de tout mon coeur que ce moment sombre ne soit qu'un simple souvenir qu'on ai peine à s'en souvenir. Claire continue ta belle aventure de vie avec Pierre, vos enfants et tous les gens que tu aimes et qui t'aime aussi énormément.
Je t'aime ma chérie ainsi que ta merveilleuse famille.
Je te promets que toutes mes pensées positives sont dirigées vers toi et contre la maladie.
Donne-moi de tes nouvelles,

France XOOOX

Violaine Archambault a dit…

Claire, ma belle Claire...
Je viens de recevoir le courriel avec tes récentes nouvelles. Je ne sais pas quoi te dire sauf que je pense fort fort à toi et je t'aime gros gros. Les mots me manquent...
Violaine
xoxoxoxoxooxox

Denyse Letendre a dit…

Toute une nouvelle que j'apprends.
Dans une telle situation, je ne sais pas si je trouverai les mots qui pourront t'encourager mais sache que mes pensées
et mes visualisations seront positives pour toi.
Profites de tes vacances auprès de ton homme et à ton retour donnes-moi de tes nouvelles.

Nous t'aimons Claire
Denyse

Margot Lussier a dit…

Chere Claire,
Nous avons ete tres peines d'apprendre que tu etais eprouvee par la maladie.
Nos pensees positives t'accompagnent et nous
apprecierions avoir de tes nouvelles a ton retour.
Gros calins avec tout notre amour. xxxx

Fernand Matteau a dit…

OUF !!! Toute une nouvelle. Tu peux être certaine que nous serons tous dernière toi tout au long de ta démarche. Tes choix serons les notres, tu es la mieux placée pour déterminer ce qui te convient. Loulou et moi t'aimons beaucoup et connaissant ta force et ta détermination nous sommes persuadés que tu vaincra cette épreuve comme tu l'a touijours fait.
Bonne vacances et soit certaine que nous t'inonderons de pensées positives
Fait nous savoir ta date de retour.
Gros becs
XXXXXX

Caroline Archambault a dit…

ma très chère claire - il y a plein de choses qui me passent par la tête, plein de choses que je veux te dire, mais la plus importante est ceci - je t'aime.

je pense très, très fort à toi, caro xo

Cath a dit…

Juste pour te dire que je t'aime...

Reynald Coutu a dit…

Je ne sais pas comment te reconforter mais nous sommes moi et Solange de tout coeur avec toi et sois certaine qu'il y a des ondes positives en direction de chez vous. On pense a toi.

Bonne journée

Reynald

Jacques Chassé a dit…

Bonsoir,

Je ne sais pas quoi te dire mais Denise en a eu un cancer a un rein et elle s`en est sorti.

Prend ton courage a deux mains et tu verra que `ca peu se guérir avec beaucoup d`espoir et de la
patience.

Fait ton voyage quand même, ça va te changer les idées et met beaucoup d`espoir en ta guérison.

Denise et moi aurons de bonnes pensées pour toi
ainsi que des prières.

Denise et Jacques

Solange Coutu a dit…

Chère Claire,

Dans ton courriel, on sent beaucoup de détermination et de courage, même s'il y a aussi beaucoup de crainte et de déception.

Tu as pris une sage décision de faire le voyage planifié, comme tu dis, ce ne sont pas quelques jours de plus qui changeront les événements à venir.

Par contre, la semaine dernière, je regardais la télévision: c'était une entrevue avec un neuro-psychiatre qui a justement écrit un livre sur comment vivre avec le cancer (puisque lui-même fait cette expérience, il sait de quoi il parle). Je crois que ce livre serait peut-être un objet précieux pour toi si tu pouvais mettre la main dessus. Si je me souviens bien, c'était une entrevue avec Denis Lévesque, je ne sais trop à quel poste, vu que je ne suis pas une adepte du petit écran.

De mon côté, je te fais une promesse: en me levant le matin, je penserai à toi très fort, de façon à t'envoyer des énergies positives pour ton combat. Si nous sommes plusieurs à t'accompagner mentalement, tu auras davantage de chances de gagner la lutte qui s'annonce.

Je t'aime bien, et Reynald aussi. Tu es un personne super gentille.

A bientôt, et surtout, garde confiance. C'est cette confiance qui te dictera les bonnes décisions à prendre.

Et puis, surtout, oui, tiens-nous au courant Reynald et moi. Nous sommes de tout coeur avec toi.

Solange

Louise Paquette a dit…

Bonjour ma belle Claire,

Je serai brève pour ne pas trop de déranger avec cela mais je connais ton ennemi. Il n'a pas la même forme que le mien mais je sais que le futur devient épeurant voire même angoissant car on nage dans l'inconnu même si il y a d'autres personnes qui y passent aussi. Je connais les différentes étapes à passer. Je sais que tu es une femme forte, qui n'écoutera pas tous les médecins (Je te le suggère fortement) et que tu sauras passer au travers de ceci. J'ai confiance en ta force intérieure,.

Maintenant tu dois vraiment devenir la personne la plus importante dans ta vie, avant tes enfants, avant ton conjoints.. Amuses-toi et profites de ton voyages. Tu auras peut-être un bout difficile à passer mais tu es capable de le faire et tu en ressortiras gagnante. Je parle en connaissance de cause.

Je comprends que tu ne veuilles pas en parler c'est trop souffrant pour l'instant et tu n'as pas tous les faits. J'ai dit que je serais brève donc c'est dèjà assez long.

À plus ma belle Claire, accorde-toi le droit de faire pitié pour un moment sans rester dedans pour ensuite te prendre en main et aller de l'avant. Et si un jour, lorsque tu auras avalé la pilule, tu peux m'appeler car justement je retourne aux études en PNL pour devenir coach de vie et d'artiste je pourrai sûremet t'aider à comprendre ce qui t'arrive. Pour l'instant tu es en choc et c'est normal!

Je te salut et t'embrasse très fort,

Louise Paquette xxx

Marie Touchette a dit…

Chère Claire,

Tu me vois atterrée. Tu fais bien d'aller retrouver
ton Pierre.
Si je puis t'aider de quelque façon que ce sois même
au loin, je suis là pour toi.

Mes prières t'accompagnent.

Je t'aime.

Marie

Claude Boucher a dit…

Tu as mes pensées. Tu as mon coeur. Tu as mes prières. Si tu as besoin de n'importe quoi d'autres, tu n'as qu'a demander ma belle Claire ... mon AMIE .

Je respecte ton voeu de sentir la paix et le silence autour de toi. S.V.P. tiens-moi au courant quand tu le juge à propos.

Il est arrivé le temps où tu dois penser à toi .

Je t'aime

Claude XXX

Robert Matteau a dit…

Salut Claire.. Passe des bonne vacances et n'oubli pas que nous allon souper quand tu reviens.. You and Pierre will be in my prayers..

Robert

Ginette et Serge Nault a dit…

Bonjour ma chère Claire !

Tu as parfaitement raison quand tu dis que la vie a de ses surprises... Sais-tu ce que j'ai fait en commençant ma journée hier, le 24 janvier ? J'ai fait une recherche sur Internet concernant les lymphomes non hodgkiniens et la maladie de Hodgkin. C'est une de mes amies qui m'a demandé de l'information la veille. J'ai lu intégralement le fruit de mes recherches. J'étais comme préparée à accueuillir ton courriel avant de me coucher hier soir. Serge était là, il l'a lu tout de suite après moi. Nous n'avons donc pas attendu trop longtemps avant de comprendre quel était ce malaise que nous avons tous les deux senti lors de notre arrivée l'autre jour. Nous savions que tu venais de freiner un élan... l'émotion était palpable ! Et que dire de ce désir de contacter tous les Matteau ?

La vie te met à l'épreuve ma belle et je ferais probablement comme toi , je vivrais ma maladie à ma manière comme je l'ai toujours vécue en me souvenant qu'on ne sait jamais ce qui nous attend au tournant... parfois de bonnes nouvelles !

Serge et moi respectons ta façon de procéder et voulons que tu saches que nous sommes là pour toi... avec nos forces et nos faiblesses.

Tu étais déjà très présente dans nos pensées et nos prières, il n'y a pas de raison que ça change ! J'aimerais bien te prendre dans mes bras en ce moment, en silence et t'embrasser tendrement.

Nous t'aimons très fort et te remercions de partager avec nous ce nouveau chapitre de vos vies.

À toi, à Pierre, à vos enfants et vos minous, GROS BISOUS
À très bientôt !
Ginette et Serge

Suzanne Rivard a dit…

Bonjour Claire,

Je viens d'ouvrir mon courriel et je suis consternée de cette nouvelle...j'en ai le cul par terre. Mais quelle détermination et force que je sens chez toi. C'est bien que tu en parles tout de suite. J'ai quelques amies qui ont vécu ce mal terrible (pas nécessairement ce type de cancer) et elles s'en sont sorties.

Tu peux être sûre que je pense et penserai à toi. Je t'envoie mes pensées les plus positives. Comment réagissent tes enfants et ton amoureux devant une telle nouvelle? C'est dur, quel choc! Je ne sais trop quoi te dire.

Je suis touchée que tu aies pensé à m'envoyer ce e-mail et j'aimerais que tu continues à m'en informer.

Je suis avec toi de tout mon coeur.

Je t'embrasse,

Sue

Ghislaine Genest a dit…

Chère Claire

Difficile ... comment répondre à un tel message ... nous sommes complètement abasourdis par cette « surprise », comme tu dis!

Le cancer ... ennemi numéro un du siècle.... C'est un grand choc d'apprendre qu'il nous a atteint.
Pour le combattre, je crois que le mieux c'est de t'y prendre de la même manière dont tu nous a annoncé cette nouvelle ... directement et sans détour. Mais la contre attaque doit se faire, à mon avis, le plus tôt possible.

Je ne peux pas te donner de conseil, ce qui serait inutile et prétentieux d'ailleurs, mais je peux te donner le titre d'un livre formidable sur le sujet. Je viens d'en terminer la lecture, car une grande amie à moi lutte, elle aussi, contre ce fléau en ce moment et c'est son qui mari nous a offert ce bouquin.

Titre; Anticancer
de David Servan-Schreiber
médecin psychiatre

Il a aussi un site internet www.anticancer.fr

Ce livre aide à comprendre, intelligemment, bien des choses et ouvre les yeux sur bien des possibilités, malgré la maladie, dont il a lui-même souffert d'ailleurs.

Je veux te dire que nous t'aimons beaucoup et surtout que nous sommes là. En cas de besoin, nous serons disponibles. Si parfois tu avais le goût de parler, de vider ton sac, tu peux m'appeler quand tu voudras.

Fais un beau voyage au Brésil avec ton amoureux!

Je t'aime
Ghislaine

Denise Gravel a dit…

Ma chère nièce Claire, je viens de lire ton courriel, quoi te dire, autre que je pense à toi très très fort. Oui, des tonnes de pensées positives en plus de mes prières tous les jours, j'ai obtenu dernièrement un petit miracle pour un membre de ma famille. J'y crois tout aussi bien pour toi. Je prie aussi pour Pierre et les enfants. BON COURAGE A TOUS!

Avec beaucoup D'AMOUR ET DE TENDRESSE!
Je t'embrasse bien fort!
Tante Denise

P.S. J'ai appelé Laurier, qui est sorti en ce moment, j'ai dis à Germaine qu'il m'appelle en revenant. Je lui remettrai une copie de ton courriel, afin qu'ils puissent le lire ensemble.

Céline Carpentier a dit…

Bon salut mon Amie, je suis avec toi en pensée et je prierai pour que tu puissee vivre cet évènement dans la sérénité. Oui j'aimerais que tu me donnes d'autres nouvelles de toi.

Je suis même disponible à t'accompagner pour des traitements si tu as besoin. J'ai le bonheur de demeurer très près de toi et ce n'est sûrement pas un hasard. Alors mon Amie, ne te gêne pas pour me demander mon aide, j'en serais très honorée.

En attendant, tu as parfaitement raison de profiter des projets que vous aviez prévus.
Je te souhaite un beau voyage et prends soin de toi , de vous.

Je suis avec vous.
Céline

Lucie Lauzon a dit…

Bonjour Claire,

Jusqu’à présent, j’ai toujours aimé recevoir tes courriels… Celui que je reçois aujourd’hui me rend triste. La belle jeune femme que j’ai revu, il n’y a pas si longtemps avait les yeux brillants, était gaie et pleine de vie, c’est difficile à croire ! J’ai tellement aimé notre rencontre, je renouais avec une partie de mon passé.

Je reconnais bien ton leadership, tu souhaites que tout se passe comme tu le souhaites et c’est très bien ainsi, je respecte la femme que tu es. Saches que j’aurai quotidiennement une pensée pour toi. J’aimerais recevoir de tes nouvelles, si tu le souhaites, uniquement si tu le souhaites.

Je t’embrasse tendrement et je pense à toi.

Lucie Piotte a dit…

Très chère amie

Je viens de lire ton courriel.
Je ne veux pas en dire trop de peur de dire des niaiseries. Je me contenterai de ceci:

C'est bien ton droit de vivre ça comme tu le veux. Saches que je suis là si je peux être d'une quelconque utilité.
Tu as un combat à mener, une guerre à gagner. Tu auras besoin d'une armée. Celle-ci sera constituée de plein
de personnes et de «choses» que tu devras réquisitionner, à toi de voir.

Dire «bonne chance» est-ce suffisant ?

J'attendrai de tes nouvelles


Amitié
Lucie

Marcelle Limoges a dit…

Ma chère Claire,

J'ai reçu ce matin ton courriel avec stupéfaction Quelle nouvelle. Je suis tellement désolé. Je ne sais vraiment pas quoi dire si ce n'est une terrible nouvelle. C'est une vacherie de la vie.
Mais je sens que tu es forte et que tu sauras traverser cette épreuve à ta façon. Toutes les personnes à qui tu as envoyé ce message seront avec toi tout au long de ton parcours.
Moi la première. Je penserai à toi souvent et prierai pour toi. Je ne sais pas si tu y crois, moi si. C'est une force assurément.

Je te souhaite tout le courage nécessaire et un très bon voyage. Essaie d'oublier un peu durant ces vacances.

Je t'aime Claire
Marcelle

Jean Côté a dit…

MERDE! MERDE! ET...MERDE!!!!!

Jean

PS Vous êtes des amis, et vous pouvez compter sur Toute mon amitié pour vous appuyer...

Huguette Limoges a dit…

Claire, ma poussinette...

Je suis sonnée. Je ne sais trop quoi te dire. Alors tant qu'à traiter la vie d'injuste, de dégueulasse - ce que j'ai VRAIMENT le goût de faire - je vais me taire.

Je salue ton courage. Bon voyage chère amie, va rejoindre ton amoureux.

Moi je vais penser très fort à toi et attendre d'autres nouvelles. Et tu fais bien de ne pas les donner au jour le jour ni au téléphone comme tu dis, il n'y a rien de plus désolant.

Alors tissons un réseau de solidarité mentale. Je suis avec toi de toute mon amitié et mon affection. Et je t'aime BEAUCOUP.

Huguette

Germaine et Laurier Touchette a dit…

Notre fille Claire et notre fils Pierre, nous pleurons, nous prions et nous avons confiance!
Il y a vingt-deux ans, on m'enlevait un cancer au colon (la deuxième cause de décès au Canada) et je suis toujours là!
Avec l'aide que tu vas avoir de tous ceux qui t'aiment sans compter, avec ton courage et ta combativité........ CONFIANCE!
Nous t'aimons, vos parents,
Germaine et Laurier

Chers Catherine (Yann), Pierre-Étienne, Marie-Claire, Emmanuelle et Élise,
Je vous redis d'avoir confiance avec les mêmes paroles que je dis à votre mère. Nous sommes tous ensemble A AIMER, PRIER ET
AIDER.
Vos grands-parents qui vous aiment et qui pensent à vous tous sans arrêt.
Germaine et Laurier

Claude Gravel a dit…

Bonjour Claire,

Je suis Claude, le cousin de Pierre, fils de Denise.

Ma mère m'a fait parvenir le courriel plus bas.

Claire, je te connais peu mais j'ai mal comme si je te connaissais beaucoup. J'ai mal pour toi, j'ai mal pour Pierre aussi à qui j'envoyais un courriel il y a quelques jours au sujet de Salvador (je te le fais suivre).

C'est peut-être le combat de ta vie qui se pose devant toi. On ne sais pas. Ce que je tiens à ce que tu saches Claire, c'est que mes pensées positives sont avec toi dans ce combat. Si ma spiritualité peut faire une différence, alors je lui demande de t'assister.

Mes prières sont avec toi Claire et je demande à Dieu de prendre ce combat dans ses bras, afin de t'aider à surmonter.

J't'embrasse et je pense à toi bien fort. Sois courageuse. Tu es capable de vaincre.

Claude

Lysette & Georges Chassé a dit…

Bonjour Claire,

Quelle mauvaise nouvelle!

C’est vrai que la vie est remplie de surprises mais une surprise comme celle-là on s’en passerait bien.

Lysette et moi sommes de tout cœur avec toi et nous allons avoir des pensées positives pour t’accompagner dans cette épreuve.

Nous aimerions que tu nous informes de la suite des choses.

En attendant, nous te souhaitons beaucoup de courage et profite au maximum de ce beau voyage qui t’attend avec ton amoureux.

Lysette & Georges

Jolianne L'Allier-Matteau a dit…

Claire, ma chère marraine,

Que dire...
Je suis sans mot, bouche bée, avec des petits papillons qui s'agitent et se bousculent dans mon ventre.

Tout ce que je peux dire de censé, c'est que je pense à toi et à ta merveilleuse petite famille, si fort que j'en ai mal à la tête.

Comme tu l'as dit, c'est le début d'un nouveau chapitre qui peut paraître pénible, mais qui peut également être le plus beau de tous.
Pense à toi, fais toi plaisir. C'est le mot d'ordre.
J'ai hâte d'avoir de tes nouvelles,

Pour l'instant, profite du soleil brésilien et prends soins de Pierre.

Bisous
Ta filleule,

Jolianne

Danielle Michaud a dit…

Bonjour Claire,
Je viens à l'instant de lire ton message.Quel bel exemple de sagesse et de positivisme.
Déjà je te sens forte et capable de faire face a une situation que tu n'as pas vu venir.
Ton désir de partir en voyage malgré tout est vraiment la meilleure idée
Passe de belles vacances tu oublies les à-côtés.
Pour ma part je vais penser à toi avec tendresse et amour
Dès ton retour ,j'aimerai des photos de ton voyage .
Bonjour a Toi et Pierre GROSSES BISES
Danielle Michaud

Denise Bonnier a dit…

Chère, très chère Claire.

Quel choc à la lecture de ton message. Quelle épreuve que tu subis présentement!
Souvent dans les épreuves ressortent toutes sortes de belles choses.
Souhaitons qu'avec beaucoup de force et de détermination tu réussiras à traverser cette épreuve et que tu vaincras ce "maudit"
poison de ton système.

En attendant d'autres nouvelles de ta part, dans ma méditation j'aurai une pensé bien spéciale pour toi.

Bon courage et mille et un baisers.
I love you Claire.

Denise XXXX

André Matteau a dit…

Clairoune,

En fait, en ce qui te concerne Jumelle,, pour ce que j'ai appris vraiment de toi depuis tout ce temps, depuis que je te connais, soit déjà plus de 55 ans, peut-être avant même que nous ayons tous deux été foetus dans le ventre de notre maman, je ne sais depuis vraiment qu'une seule et unique chose : JE T'AIME ! P'tite ou grande, maudite ou aimante, fatiguée ou fatiguante, soeur ou mère, par en-dessus et par en-dessous, par en dedans comme en dehors, avec ou sans bosses, de ben près ou de ben loin, tout bord, tout côté donc, pis ça, sans conditions aucune : JE T'AIME ! C'est-tu assez, Claire ?

Je te remémore aussi, en guise de p'tit rappel au cas où tu l'aurais oublié, que nous avions bel et bien décidé d'arriver et naître ici sur Terre ensemble. Tu t'en souviens, j'espère ? Bon, ben, alors, p'tite soeur, on repartira tous les deux aussi en choeur, lovés en coeur, ensemble et au même moment. C'est-tu bien compris ? Et moi je quitte notre bateau terrestre qu'à 86 ans ! J'ai trop de choses encore à faire et à parfaire, à vivre et à revivre. Fais donc le calcul pour voir : ça nous donne encore 31 ans, donc jusqu'en l'an 2039 ! Alors, pas question que tu penses que... parce que... car peut-être que... oui, mais... La réponse est pourtant ben claire, Claire : C'est NON ! Je le répète, p'tite grippette, c'est NON ! On quittera le vaisseau qu'ensemble et qu'à bon port ! L'Océan est encore là à découvert, vaste et beau devant nous, plein de belles découvertes. Même si la ligne d'horizon semble parfois se profiler tel mirage à nos yeux, on ne saute pas à l'eau, car on y nage jusqu'à bout d'efforts et d'illusions. Même si la barque chancelle, le vent, lui, rebelle, se relève encore de plus belle. Allons, amie, ramons, la mer est toujours belle. Non, non, pas de faux prétextes, Matelot Matteau! Oh hisse, Ulysse ! On a encore du gros boulot, tu le sais bien, comme tant et tant de choses entre-autres à écrire et à décrire. Alors, te laisse pas enquiquiner par ces maudites bosses, car c'est toi seule ta vraie Boss ! Pas elles, pas ces p'tites pernicieuses, aussi alarmantes te paraissent-elles à prime abord. Elles ne sont que de p'tits grelots sans cloche qui clochent. Toi, t'es bonne que pour le Gros Lot ! Mets ça dans ta caboche ! Alors, Bye Bye Bosses ! Fais tout ce qui t'es possible pour qu'elles disparaissent ben vite de ton corps. C'est ben d'accord ! Le Ciel se chargera bien du reste. Pis moi, je resterai pas en plan : j'te back déjà par tout l'Amour que j'ai toujours pour toi. Pense alors, d'ores et déjà et encore, mission, re-mission et ré-mission. Mais pas même à l'illusion d'une p'tite démission... Le courant de la Vie nous guide déjà vers et sous de tout nouveaux cieux. Pas au Ciel ma p'tite, mais bel et bien icitte, là, devant nous, dans la Lumière innée, bien plus loin que les verres au bout de son nez. Envoye, Moussaillonne ! Le jour se lève encore, et c'est toi ta patronne ! On lève l'ancre, on profite d'la marée, on s'éloigne d'la jetée, pis on quitte la baie. Et là-bas au large, loin de la rive, on jettera encore et encore l'encre de nos bien jolies pensées sur du fin papier et ce, jusqu'à ce que vie s'en suive encore et encore pendant plus de 31 ans. ! Je te donne une courte permission pour aller à Rio. Ok, t'abord, va aussi pour Bahia. T'as toute ma bénédiction astheure ! Mais t'auras pas plus, coquine, mille sabords ! Déguerpis ! Tu reviendras et là, on ouvrira grand le foc et la grand voile, on quittera le port au matin sous notre bonne vieille étoile pour faire tout ce qu'on a encore à créer, à crier, à décrier, à écrire, à décrire et à chanter, à cor et à cri ! J'avoue que j'ai besoin de toi, Claire. Je ne peux voguer sur ces vives eaux sans toi. Dès lors, sitôt, j'en divaguerais. Remonte alors plutôt à bord, et repartons ensemble encore et encore sur les flots de nos vies, pour atteindre notre port à nous, celui en fait duquel est déjà parti, duquel on naissait il n'y a pourtant pas tant de temps, duquel on nous entend parfois pleurer, et où duquel aussi on attend solennellement notre arrivée. Mais qu'ils soient fort patients, ce n'est surtout pas maintenant le moment, car c'est encore dans un bien bon bout d'temps ! Trop de défis encore à relever nous attendent de pied ferme. Ils ne perdent rien pour attendre...

Vois, Claire... L'aube pointe déjà. La marée monte. Le ciel est beau. Le soleil sera chaud. Et la brise se lève déjà. Et, oui, juste là, regarde bien devant toi ces petites bosses qui dépassent de la surface des flots ! Ce ne sont que des récifs qui s'évitent aisément parce que t'as bien su d'abord les voir. Alors, contournons-les simplement et reprenons la mer ensemble d'une seule et même voix, même si elle ne nous paraît parfois, nous ne le savons que trop bien, qu'un bien long et difficile parcours. Patience, suivons le cours, car on est quasiment déjà arrivé...

Je t'aime,

Jumal

P.S. : Manon et les filles te murmurent la même toune pis elles pensent pareilles. Alors embarque, Clairoune, on appareille !

Anonyme a dit…

Bonjour chère Claire, Germaine est venue me visiter hier au soir et m'a donné des nouvelles, suite à l'appel de Pierre. Je suis très heureuse de savoir que ton traitement soit commencé. Je t'envoie plein de belles pensées positives. Avec beaucoup d'AMOUR et TENDRESSE toujours!
Tante Denise

danielle michaud a dit…

Bonsoir Claire,Je voudrais me faire petite,pour devenir une rose rose dans ton JOLIE BOUQUET.Ce clan est vraiment très serré.il t'aime et il a raison . Je t'aime aussi et je prie pour toi.tu vas passer un dur moment.Tu as plein de monde qui te porte
Gros calins Danielle

danielle michaud a dit…

JOLI PAS DE E